Dans le vestiaire de Justine Hutteau
Carnet de tendances

Dans le vestiaire de Justine Hutteau

Entrepreneuse engagée, Justine Hutteau nous partage ce mois-ci ses pièces coup de coeur Balzac Paris. Elle nous raconte son aventure depuis la fondation de sa marque de déodorants naturels Respire.  

 

3 lignes pour te présenter ?

Hello, moi c’est Justine. J’ai 25 ans et je suis la fondatrice de Respire, une marque de soins et d’hygiène naturels dont le premier produit lancé est un déodorant naturel. Je suis sportive, fan de course à pied et très présente sur les réseaux sociaux (surtout Instagram). 

3 mots pour décrire ton style ? 

Confortable, casual et élégant.

La pièce de ton vestiaire dont tu ne pourras jamais te passer ? 

Mon jean noir ! Ou mes vestes de tailleurs. 

Les 3 pièces Balzac Paris dont tu ne peux déjà plus te passer ?

Mes 2 sacs en bandoulière pratiques et élégants, surtout le Olga noir. Il passe partout !
Mes bottines noires Josepha qui vont avec tout et sont super confortables !
Le pull Eudes: il a tout pour plaire. Il est chaud et j’adore le motif léopard.

 

Vestiaire organisé ou vestiaire fouillis ?

Vestiaire mi-fouillis, mi-organisé. Chez moi, quasiment tout est sur cintre, les vestes d’un côté, les robes, t-shirts et pantalons de l’autre. Mais parfois c’est aussi un peu tout mélangé, surtout les affaires de sport, qui sont toutes dans un tiroir. Disons que les pièces que je chérie le plus sont toutes suspendues sur des cintres et bien organisées.

La couleur qu’on retrouve tous les 2 cintres ? Et la matière ?

Des couleurs naturelles (noir, blanc, beige, kaki, bleu marine) et des matières douces comme le coton et le polyester. Mais toujours des pièces confortables et discrètes.

Les premières choses que tu regardes avant d’acheter une pièce ?

D’abord si ça me plait, je sais très rapidement ce que j’aime et n’aime pas. Ensuite le confort et la praticité: « Vais-je devoir le repasser ? » « Est ce que ça va être confortable et facile à porter au quotidien ? »…

Tes conseils pour garder un vêtement plus longtemps ?

En prendre soin, ça passe évidemment par bien le ranger, l’emmener au pressing si je ne sais pas le nettoyer et ne pas le faire trop voyager dans une valise. 

Un geste éco-responsable du quotidien à nous partager ?

Avoir ma gourde au quotidien et ne plus acheter de bouteilles en plastique. C’est simple mais je vois la différence !

Une adresse éco-responsable à nous partager ? 

Selency, une market place qui vend exclusivement du mobilier et de la déco de seconde main. 

En quelques mots, quelle est l’histoire de Respire ? 

Respire c’est une marque d’hygiène et de soins naturels. On a lancé comme premier produit un déodorant naturel, en novembre 2018 via un crowdfunding.

J’ai décidé de lancer Respire suite à un déclic que j’ai eu début 2018 quand on m’a détecté une tumeur bénigne à la poitrine. J’ai tout de suite pris conscience de ce que je m’applique sur le corps au quotidien et surtout des ingrédients controversés présents dans nos produits d’hygiène. J’ai alors eu envie de lancer le déodorant naturel et efficace dans lequel je pourrais avoir confiance.

3 mots pour décrire cette belle aventure ?

Intense, Humaine, Transparente.

Ta manière de déconnecter et de « respirer » au quotidien?

Il y a plusieurs choses qui me permettent de « respirer » au quotidien (au-delà de mettre du déodorant Respire): faire du sport, voir des amis, mon copain et/ou ma famille.

Ton sport favori ? 

La course à pied et le trail.

Tes prochains projets avec et sans Respire ? 

Mon gros projet pour Respire, c’est de continuer à élargir la gamme de soins d’hygiène, nous venons d’ailleurs de lancer notre éco-recharge pour le déodorant et notre gamme solide composée d’un shampoing solide naturel et d’un savon surgras naturel.

Et en dehors de Respire, j’ai également des projets sportifs, notamment un raid en Islande avec Laury Thilleman fin janvier 2020, j’ai hâte, un peu peur mais c’est le genre de défi que j’adore !

Balzac Paris

Commentaires

laissez nous un petit mot

LAISSER UN COMMENTAIRE :