Une « cuisine d’auteur » proche de Montreuil-sur-mer, celle du chef Alexandre Gauthier
Carnet de tendances

Une « cuisine d’auteur » proche de Montreuil-sur-mer, celle du chef Alexandre Gauthier

Avec le goût pour passion, Alexandre Gauthier fait virevolter les papilles des habitants et des gens de passage à la Madeleine-sous-Montreuil. Retrouvez sa « maison de cuisinier » dans les marais où croissent les grenouilles : La Grenouillère.

Qui êtes vous ? Présentez-vous/le restaurant La Grenouillère.

Un chef cuisinier de 40 ans, de la Côte d’Opale, qui oeuvre quotidiennement dans son restaurant la Grenouillère pour faire raisonner le goût de notre territoire, tout comme le goût des autres en les accueillant.

Pourquoi ce nom, La Grenouillère ?

C’est un lieu dit en plein cœur des marais du village de la Madelaine-sous-Montreuil, où croissent une multitude de grenouilles…

 

3 mots pour définir la Grenouillère

Une maison de cuisinier.

 

Montreuil en 1 mot ?

En un mot : c’est le partage.

 

Pourquoi vous êtes-vous installés à La Madelaine-sous-Montreuil ? Dans quelle démarche ?

J’y suis chez moi. J’y ai grandi et travaillé à être ce que je suis, chez moi.

 

Qu’est-ce qu’on trouve chez vous et nulle part ailleurs ? 

Une cuisine, un style, une maison…

 

Si vous deviez décrire votre cuisine en 1 mot ?

Je pourrais dire que c’est une cuisine d’auteur.

 

Si vous aviez 5 minutes top chrono pour concocter une recette, ce serait laquelle ?

Une tartine de pain frottée à l’ail fumé, imbibée à froid de bouillon de légumes et d’ail. Facile, rapide mais délicieux.

 

1 recette signature pour l’hiver ?

Une seule ? Un radis noir finement taillé et frotté, snacké sur la condiment d’air noir d’Arleux et un bouillon de poire acide.

 

1 légume bon pour la santé ?

Tous. Mais je choisirais le poireau entier.

Quels sont les fruits et légumes à manger au mois de novembre/décembre ?

Tout au long du mois de novembre, nous avons : betterave, citrouille, endive, pomme, poire, poireau…

 

Le plat typique d’ici ?

La cuisse de grenouille meunière ou à l’ail bien sûr !

 

Et Stéphane le maraîcher, qu’achetez-vous chez lui ?

Chez Stéphane, ça marche à l’envers. Il décide ce qu’il peut me donner et je prends tout. L’échange et la confiance sont la base de notre collaboration. C’est une vraie chance.

Balzac Paris

Commentaires

laissez nous un petit mot

LAISSER UN COMMENTAIRE :