Secrets de fabrication du collier Laël
ITW chouchou

Secrets de fabrication du collier Laël

Chez Balzac Paris, nous accordons une importance particulière à l’artisanat et sommes fiers de vous partager les coulisses et l’histoire de fabrication de nos produits, qui s’inscrivent dans notre démarche T.P.R (Toujours plus responsable).
Aujourd’hui, Maria, styliste accessoires, revient sur l’histoire de fabrication de Laël : un collier pas comme les autres.

 

 

Pourquoi le collier Laël est-il différent des autres ?

Cela fait de nombreux mois que je travaille sur cette création. Tout cela est parti d’un pari fou… Celui de créer un bijou autour d’une fleur naturelle. 

 

 

D’où est venu ce « pari fou » ?

Chez Balzac Paris, les fleurs sont très présentes et sont une source d’inspiration au quotidien. Même sur les bijoux, les fleurs trouvent souvent leur place. Cette fois-ci, nous avons souhaité aller encore plus loin dans notre réflexion et nous rapprocher un peu plus de la nature. 

 

Comment se pari est t-il devenu réel ?

Cela ne s’est pas fait en un claquement de doigts… Nous avons pris le temps de tester différents composants avant de trouver celui qui pouvait conserver une fleur séchée. Et c’est la résine naturelle qui a répondu à toutes nos attentes. Il fallait ensuite lui donner la vie d’un vrai bijou et ça a été de nouveau une sacrée épreuve de tests. Nous avons donc travaillé main dans la main avec notre fabricant italien pour rechercher un savoir-faire artisanal très spécifique. C’est le cas de le dire ! 

 

 

Et où as-tu trouvé ce savoir-faire ?

Chez un artisan italien qui a testé cette technique puis a réalisé chaque médaillon à la main, un par un. Chaque fleur est coupée minutieusement, elle est ensuite moulée dans la résine naturelle. Une fois le moulage terminé, les médaillons sont peints à la main. Un vrai travail de fourmis !

 

Qu’est ce que tu aimes le plus dans ce médaillon ?

Sa singularité, nous avons allié plusieurs techniques que j’aime travailler : l’artisanat et la bijouterie, et parce qu’aucun médaillon ne se ressemble, chaque pièce est unique. Quelque chose de plus en plus rare…J’ai également aimé que notre fabricant nous suive dans ce projet, qu’il y croit avec nous et le résultat est comme nous l’espérions.

 

Pour se procurer ces petites merveilles, c’est ici et ici

Balzac Paris

Commentaires

laissez nous un petit mot

LAISSER UN COMMENTAIRE :