Le coton bio : un nouveau défi pour la rentrée !
Carnet de tendances

Le coton bio : un nouveau défi pour la rentrée !

Dans notre démarche T.P.R (Toujours Plus Responsable), l’équipe Balzac Paris s’est lancée un défi qui lui tenait à coeur : proposer des pulls fabriqués à partir de coton 100 % bio. Découvrez l’interview de Chrysoline (Co-Fondatrice et Directrice Artistique de Balzac Paris) et Marie (Chef de groupe) pour en apprendre un peu plus sur leurs secrets de fabrication.

 

  • Qu’est ce que le coton bio et la norme GOTS ?

Marie : Le coton bio est un coton cultivé sans engrais chimiqueLa norme GOTS permet d’encadrer cette certification “coton bio”. Cette norme s’applique si le vêtement contient au moins 90% de fibres naturelles certifiées biologiques mais aussi si l’usine respecte certains critères. Elles sont régulièrement contrôlées par des organismes indépendants et agréés. Les pulls en mohair par exemple sont labellisés GOTS de par le recyclage de l’eau et le respect du traitement de l’animal.

 

  • Quelle a été la démarche ? Comment vous est venue l’idée ?

Chrysoline : Proposer des pulls en coton bio est un nouveau défi qui nous tenait à coeur depuis un an. Cette démarche s’inscrit dans une approche plus globale que nous mettons en place depuis le début : nous fabriquons la plupart de nos pièces au Portugal, en Italie ou encore en Espagne. Nous préférons chercher un savoir-faire au plus proche de nous.
Cette envie a été amorcée par les collections responsables et notre démarche “zéro-gachis”. C’est l’une de nos plus grandes préoccupations que nous mettons en place depuis 2015. Cela incite nos stylistes à raisonner différemment et à penser “responsable” dès le début d’une collection : par exemple, certaines technicités ne sont pas sélectionnées car cela implique de les fabriquer ailleurs qu’en Europe. Exceptionnellement pour notre collection en coton bio, les pulls ont été confectionnés en Inde et à Madagascar afin de nous appuyer sur des filières de production aux critères environnementaux et sociaux très stricts et au savoir-faire artisanal unique.
Nous essayons aussi d’appliquer cette démarche en interne. Nous avons fait appel aux Joyeux Recycleurs pour nous aider au mieux dans le traitement des déchets et nous ne comptons pas nous arrêter là ! On ne sera jamais parfaits mais on essaiera d’être toujours meilleurs et transparents envers nos clients : c’est capital pour nous.

 

 

 

  • Pourquoi faire ce choix en tant que consommateur ?

Chrysoline : D’une manière générale, les consommateurs ont envie de consommer plus responsable et cela passe par tous les secteurs. On fait plus attention aux étiquettes, à consommer des produits de saison, dans des circuits courts, à utiliser moins de produits chimiques… Et nos clientes sont de plus en plus sensibilisées à ces sujets. L’industrie textile fait partie des industries les plus polluantes : nous essayons de changer cela à notre niveau et de proposer des produits qui durent dans le temps, loin de la fast-fashion…
La pollution ne doit pas être une fatalité dans la mode. Le coton bio réduit de 98% la pollution de l’eau et de 94% les émissions de gaz à effet de serre. Chez Balzac Paris, on essaie de proposer des produits à la fois esthétiques, féminins et responsables.

 

  • Pourriez-vous nous présenter les modèles en coton bio ?

Chrysoline et Marie : La collection de Septembre est composée de quatre pulls en coton 100 % bio : le modèle Gill qui existe en ecru et noir et le pull Géraldine décliné en bordeaux et marine. Le pull Gill a été entièrement crocheté à la main, ce qui le rend vraiment unique. C’est un pull de grande qualité et qui est idéal pour la saison. Le modèle écru se marie à merveille avec notre robe Daniella en velours rose.
Le pull Géraldine a une forme oversize que l’on adore et il est ultra confortable. On peut le porter de façon décontractée avec un jean ou plus mode avec une jupe et des boucles d’oreilles XXL. Il y a aussi notre modèle Olivier, tout doux : il n’est pas entièrement réalisé à partir de coton bio mais bénéficie de la norme GOTS qui garantit traçabilité, éthique et bonnes conditions de travail. Notre pull Yoni qui sortira en Octobre en fait aussi partie… mais on ne vous en dit pas plus ! 

 

 

  • Quels sont les engagements de Balzac Paris pour la suite ?

Chrysoline et Marie: Notre ambition est d’être reconnus comme un acteur du responsable. Cette nouvelle collection en coton bio marque déjà un tournant dans notre démarche responsable. Il nous est difficile de nous engager à 100% dans cette démarche mais nous y travaillons, c’est une démarche sur le long terme et cela ne passe pas seulement par le coton bio : c’est ce que l’on appelle le pre-consummer et le post-consummer.
Le post-consummer, c’est partir d’un produit existant déjà fini pour reproduire un nouveau produit. Pour ce qui est du pre-consummer, nous l’avons déjà intégré au sein de Balzac Paris car les usines ont beaucoup de ressources secondaires que nous pouvons réutiliser. Nos sabots Myrtille reviennent cette saison avec une semelle fabriquée avec les chutes de bois d’un ébéniste au Portugal.
Pour nos collections d’exception, nous récupérons les matières les plus nobles (soie, brocarts, etc.) auprès de grands fabricants : cela nous permet de présenter des pièces rares et à prix raisonnables à nos clientes : une démarche, là encore, que nous voulons la plus respectueuse.

 

Pour découvrir toutes nos pièces T.P.R (Toujours Plus Responsable), rendez-vous sur l’e-shop.

Balzac Paris

Commentaires

laissez nous un petit mot

LAISSER UN COMMENTAIRE :